Mur isolé par l'extérieur, quels matériaux ?

Vous avez un problème avec un professionnel ? Vous ne trouvez pas la solution de construction adaptée à votre cas ? N'hésitez pas à en faire part à la communauté pour tenter de trouver une solution.

Modérateurs: claire.enfru, elodiedurable

Mur isolé par l'extérieur, quels matériaux ?

Messagede gilles64 » Mar 19 Oct 2010 20:03

Bonjour,

Je suis nouveau sur ce forum, j'ai un projet de construction dans le 64, maison plein pied de 140 m2 et je souhaite construire avec une isolation par l'extérieur (mais rien n'est figé), avec finition extérieure de type crépi (pas de bardages).
Cela me semblait simple jusqu'à que je creuse un peu plus le projet, et là grand flou, en effet j'ai utilisé les calculettes id maison avec mon constructeur (qui ne les connaissait pas) et qui ne trouve absolument pas les mêmes résultats que ceux donnés par cet outil pourtant bien sympathique, les données des fabricants semblant optimistes et assez différentes de celles figurant par défaut dans l'outil de simulation (sauf erreur de ma part et aussi de mon constructeur).
Donc mes questions: quel est le R d'un mur en béton cellulaire de 20 cm d'épaisseur et de 500 kg de densité avec une isolation par l'extérieur de 12 cm de polystyrène expansé(et y a t'il des personnes ayant un retour sur ce type de mur), quel est le R du même type de mur mais avec un bloc de parpaing à la place du béton cellulaire (et toujours 12 cm de polystyrène) et même question: qui l'a fait chez lui ?, et quel est le R "réel" d'un mur de béton cellulaire de 36,5cm afin que j'ai un élément de comparaison avec un autre mode constructif qui peur m'intéresser (pour info la pub du béton cellulaire X donne 4,24 et la calculette donne 2,77 si on intègre 36,5 cm de béton cellulaire avec les données pré enregistrées, ce qui est sacrément différent.
Pour info mon beau père s'est penché assez longtemps sur le sujet (il a lui même isolé il y a 15 ans une partie de sa maison mais avec seulement 6 cm de polystyrène sur parpaing et à le refaire en mettrait 12) et m'oriente vers le parpaing plus isolation extérieure de 12 cm mini et ce pour l'isolation mais aussi l'inertie des murs en parpaing gage de confort en toute saison, en effet il considère l'inertie comme primordiale.
Bref je suis un peu perdu et j'attends votre aide (tout commentaire et retour d'expérience est bienvenu) sachant que j'ai un constructeur potentiel adorable et pas contrariant qui est prêt à construire comme je le souhaite.
Cordialement.
gilles64
 
Messages: 2
Inscription: Mar 19 Oct 2010 19:11

Annonces idlead

Re: Mur isolé par l'extérieur, quels matériaux ?

Messagede Polmar » Mer 20 Oct 2010 09:22

Je vous conseille de retenir un procédé de construction qui possède un avis technique (AT) en cours de validité.
Voir ici
http://www.cstb.fr/evaluations/atec-et- ... n-dta.html

Le site du CSTB vous donne plein d'autres informations intéressantes (utiliser la fonction "recherche" en haut à guauche)

Un avis technique vous donnera les caractéristiques et performances du produit, les limites d'emploi, le mode de pose.

J'ai remarqué que de nombreux manufacturiers de blocs de béton cellulaire ont eu des AT, mais ils ont été annulés ou non renouvelés, et cela il y a plus de 25 ans.
Il en reste peu:
Avis Technique 3/08-553 (validité jusqu'au 28/02/2013)
Gros oeuvre de maison Procédé de maisons en dalles armées YTONG SIPOREX.
C'est du béton cellulaire mais pas en blocs.

Pour mémoire:
Pour ne pas être (trop) embêté avec la garantie décennale il faut mettre en oeuvre:
Soit des procédés traditionnels, c'est à dire conformes au DTU.
Soit des procédés bénéficiant d'un avis technique en cours de validité. UN ATEX (AT expérimental) peut occasionner une surprime d'assurance.

Sinon, en ce qui concerne les RPE sur isolant (Revêtement plastique épais sur isolant) je trouve que cela vieilli pas vraiment bien du fait des salissures qui s'accrochent sur les aspérités, des "fantômes" de plaques parfois visible, conséquence d'une pose créant des disparités d'isolation entre partie courante de plaque et joint entre plaques, c'est souvent soumis au rique de dégradation en partie basse. Enfin, en particulier avec les épaisseurs que vous envisagez, il y a le problème du traitement correct des encadrements de baie.
Sinon, tout a fait d'accord avec vous quant au niveau de confort apporté par un bâti à forte inertie thermique (revers de la médaille: longue montée en température après inoccupation hivernale).
Polmar
 
Messages: 1263
Inscription: Jeu 1 Jan 1970 00:00

Re: Mur isolé par l'extérieur, quels matériaux ?

Messagede gilles64 » Ven 29 Oct 2010 16:01

Merci Polmar pour cette réponse,
Je ne connaissais pas ce site du CSTB (pourtant facile à trouver...), j'aimerai tout de même bénéficier de vos lumières et avoir votre avis sur le mode d'isolation par l'extérieur que vous me conseilleriez (j'ai maintenant conscience du risque inertiel en hiver, je chaufferai un peu pendant les périodes d'absence...ou laisserai les larges baies vitrées prévues au sud ouvertes pour quelles chauffent la dalle que je souhaite épaisse et donc à forte inertie),quel matériau pour le mur, quel isolant (et quelle épaisseur) et quel revêtement. Au fait je ne connais pas ces RPE sur isolant, est ce que c'est la couche de 1 cm de crépi (je ne savais que c'était du plastique...) que l'on met sur l'isolant ? Concernant les encadrements de baie c'est en effet un problème à prendre en compte bien que la solution "au nu extérieur" soit, je crois, intéressante (aucun risque de pont thermique puisque la baie est entourée d'isolant), elle pose cependant problème pour les fenêtres qui ne peuvent plus s'ouvrir entièrement à l'intérieur des pièces...mais vu l'épaisseur des murs il ne dépassera pas beaucoup de chaque vantail dans la pièce.
Au plaisir de vous lire
gilles64
 
Messages: 2
Inscription: Mar 19 Oct 2010 19:11

Re: Mur isolé par l'extérieur, quels matériaux ?

Messagede Polmar » Ven 29 Oct 2010 19:16

Une isolation extérieure est particulièrement intéressante en rénovation quand le ravalement des façades se révèle nécessaire.

Le RPE (revêtement plastique épais) sur isolant, en général du polystyrène standard (blanc) permet d'isoler à moindre coût.
Des couches d'armatures en voile de verre protège les zones accessibles des choc (mais jusqu'à un certain point).
Une pose correcte impose une surface de pose particulièrement plane car un défaut d'alignement des plaques se verra tôt ou tard.
L'intéret du procédé est que l'aspect extérieur du bâtiment n'évalue pas trop.

Autre technique les vêtures et/ou bardages qui vos permettent de totalement changer l'aspect extérieur: bacs plastiques, panneaux de terre cuite ou de bois ou similaire.

La pose des fenêtres au nu extérieur présente des avantage, mais aussi des inconvénients, le premier desquels étant le risque d'entrée d'eau en cas de défaut de calfeutrement ou de jointoiement.

Un truc que j'aime bien, ce sont les châssis oscillo battants qui permettent de ventiler sans avoir une fenêtre encombrant le volume intérieur.

Sinon, en ce qui concerne la nature des murs, en traditionnel, tous se valent.
Il faut noter que l'absence d'isolation intérieure (ou de doublage) rend plus difficile l'encastrement des réseaux (il faut taper dans du dur pour l'encastrement).

L'idée de laisser ouvert les volets en hiver pour faire entrer le soleil me semble difficile à gérer en automatique. Et il n'est pas sur que le bilan global (si ouverture H24) soit positif.
Juste pour mémoire: le risque d'effraction.
Polmar
 
Messages: 1263
Inscription: Jeu 1 Jan 1970 00:00


Retourner vers Des difficultés pour construire ?

 


  • Articles en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron
Not able to open ./cache/data_global.php